25.07.2022 HOMMAGE A RENÉ GIRARD – CONFERENCES EN LIGNE – TRE GIORNI DI STUDIO ONLINE

Le désir mimétique est un concept philosophique et psychologique établi par René Girard, qui place le mimétisme et l’imitation au centre de tout désir. ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌

Version web | Mettre à jour les préférences | Se désinscrire

Facebook icon J’aime Twitter icon Tweet Forward icon Transférer
DÉSIR MIMÉTIQUE OU NÉCESSITÉ INTÉRIEURE ?
CONFERENCE DE SENIGALLIA, 26-27-28 MAI 2022
GRAZIE.162342.jpg
Les journées d’étude se sont déroulées dans la ville de Senigallia, dans la province italienne des Marches, en italien et en français sur trois jours, un programme d’expositions (organisées dans la ville), de tables rondes, de visites gastronomiques et une excursion ont complété le programme.

Le colloque était l’occasion de discuter les idées de René Girard dans le cadre de la transmission du savoir, du désir des collectionneurs, de la création artistique et du marché de l’art.

En collaboration avec la télévision locale, les conférences ont été enregistrées. On trouvera un journal télévisé à la fin de cette transmission.

Palylist : https://youtube.com/playlist?list=PLxrXTouKnZl2uGTSMwxHqo2QiI4QY2k9M

Pour accéder à une conférence sur youtu.be, il suffit de clicquer sur l’image correspondante. TO ACCESS FULL VIDEO REGISTRATION JUST CLICK ON EACH IMAGE.

1. Benoit Chantre (Association Recherches mimétiques). “Les passions humaines expliquées par le désir mimétique, quel impact dans l’histoire de l’art ?”
Chantre.141847.png
L’œuvre d’art doit révéler et non réfléter la violence. Jeudi 26 mai (10:00), Auditorio San Rocco

Benoit Chantre présente la figure et l’œuvre de René Girard, puis précise les concepts de la théorie mimétique dans la perspective du monde de l’art.

Mimésis d’apprentissage et mimésis d’appropriation.

Recherche par l’artiste d’expliquer l’origine de la violence originaire.

Beaucoup d’artistes imitent quand ils croient innover, beaucoup d’artistes innovent quand ils croient imiter …

LINK : https://youtu.be/Rcr4lhVFE8o

2. Paul Dumouchel (Université du Québec, Montréal) “Le désir d’objet et l’objet du désir”
SIDONE.141829.jpg
Paul Dumouchel, citant Stendhal, commente l’idée de Girard de la piorité de la rivalité sur le désir.

Plus la rivalité s’accroit, plus l’objet de la première rivalité s’estompe, l’objet est perdu de vue, la violence efface les différences, transforme les adversaires en doubles l’un de l’autre. Restriction du rôle de l’objet qui n’est qu’un prétexte à la rivalité.

Link : https://youtu.be/ptCUi9T0MyM

3. Jean Dhombres (Histoire des sciences, centre Koyré) “Désir d’innover et résistances psychologiques dans l’histoire des idées”
DHOMBRES.132807.jpg
Dans un lieu parfait pour parler de mathématiques Jean Dhombres glose avec des images.

— Qu’est-ce donc que cette roulette ? — C’est, répondit Pascal, la courbe que décrit un clou d’une roue de carrosse quand elle tourne … s’inscrivant étonnamment dans le cadre complexe sur le plan européen de la querelle des anciens et des modernes, l’étude de la trajectoire d’un clou planté dans la roue d’un carrosse comme la décrit Blaise Pascal en 1658, a suscité des images variées en France, en Italie, en Angleterre, et permis sans doute la révolution du calcul différentiel et intégral, participant ainsi à ce qu’on a appelé la crise de conscience européenne d’avant les Lumières. Au-delà ou en deçà selon ses goûts des analyses techniques ou épistémologiques, les variantes des images de cette courbe, joliment appelée roulette, disent la violence d’un désir de faire comme l’ancien et d’un désir de faire contre. Il s’agit de poursuivre une tradition ou de créer une révolution dans le savoir et son apprentissage qui annule l’ancien.

Link : https://youtu.be/AZ7226HkCh8

4. Nicolas Devigne (Université polytechnique des Hauts-de-France) “Le désir des collectionneurs, guidés par leurs yeux ou par leurs oreilles”
DEVIGNE-N.142238.png
Nicolas Devigne (Université polytechnique des Hauts-de-France) “Le désir des collectionneurs, guidés par leurs yeux ou par leurs oreilles”

Reponse à la question de la rivalité girardienne en remettant dans un contexte de collectionneurs.

Link : https://youtu.be/PGCoTH0CUog

5. Daniel Girardin (Historien de la photographie, Lausanne). Le phénomène d’appropriation en photographie
AUDITORIO.141538.PNG
Aspects juridiques de l’appropriation, Désir mimétique et marché de l’art, hommage, copie, citation, reproduction, plagiat, réappropriation, contrefaçon, numérisation

Remarquable présentation du mouvement appropriationiste par l’un des auteurs du catalogue de CONTROVERSES.

Cindy Sherman, Richard Prince, et surtout Sherrie Levine.

Link : https://youtu.be/PdeLb3euFVg

6. Table ronde avec la participation du public organisée par la Compagnie nationale des experts de justice CCD
LEVINE.141434.PNG
Suite à une impossibilté de voyager, l’intervention de Jean-Marc Mojica (avocat spécialisé en droit d’auteur) Redéfinir le plagiat à l’ère digitale, est lue par Patrice Montico.

Nombreuses précisions juridiques avec les références du droit français.

Elle est suivie d’une table ronde avec la participation du public organisée par la Compagnie nationale des experts de justice CCD :

– Pierre Saupique (rédacteur en chef, revue Experts)
– Hubert de Maximy (vidéo et son)
-Ghislaine Gracieux (droits d’auteur de film)
- Emmanuelle Leroy Poncet (propriété artistique)
– Yves Liverset (Musique)

Link : https://youtu.be/JnB3H1u7LYg

7. Nicolas Devigne et Lucas Vanestraede (Université polytechnique des Hauts-de-France). Présentation des travaux des étudiants de Valenciennes, Licence 3, Master 1 et Master 2 en préparation de la Biennale de 2023
Tre-giorniLucas.141238.png
attention : début de la video = dernières questions de la table ronde

Link : https://youtu.be/sZ-9BW_mgtA

8. Visite de l’exposition hommage à Kandinsky
bauli-Kandinsky.140633.jpg
Visite de l’exposition hommage à Kandinsky en présence des étudiant ERASMUS. Désir mimétique ou besoin intérieur ? Sommes-nous programmés pour la beauté ?

Ce sont les questions qui sont proposées au visiteur qui est invité à s’immerger dans les sensations éprouvées par Kandinsky. Comme l’artiste nous le dit dans son texte : “REGARDS SUR LE PASSÉ”.
Pitch : A quel moment un étudiant en anthropologie criminelle a-t-il décidé de changer radicalement de voie ? Quelles sont les circonstances qui poussent un étudiant en criminologie à s’écarter de son domaine d’étude ? Alors que Lombroso, Bertillon et Lacassagne esquissaient les fondements théoriques de la criminologie et que le docteur Luys cherchait le siège des pensées criminelles dans les cerveaux gelés de criminels décapités, le jeune Kandinsky franchissait la barrière du concept primitif, passant de l’étude de la région supposée la plus sombre de l’âme humaine à la description de son interaction avec la lumière, les formes et les couleurs.
C’est en 1889, lors d’un voyage d’étude dans l’immense et lointaine province de Vologda (Russie du Nord)* que Kandinsky commence à se poser les premières questions qui, vingt ans plus tard, se transformeront en une théorie à part entière, celle de la nécessité intérieure de la beauté.
L’itinéraire suit son texte autobiographique, en commençant par sa mission parmi le peuple Zyryan (l’origine probable de ses ancêtres). L’installation recrée les conditions d’interprétation des sensations éprouvées lors de sa rencontre déstabilisante en province, qui s’est avérée être tout sauf le préjugé collectif.
Au lieu de trouver un environnement lugubre peuplé de délinquants, possibles cobayes d’un chercheur en anthropologie criminelle, il se retrouve inopinément entouré de petites communautés vivant dans des isbas aux couleurs vives….
* Du 28 mai au 3 juillet 1889, voir Кандинский В. В. Избранные труды по теории искусства: В 2-х т. Издание второе, исправленное и дополненное/ Под ред. Н. Б. Автономовой, Д. В. Сарабьянова, В. С. Турчина. Т. 2. 1918—1938. — М.: Гилея, 2008. — С. 365—393, 427—438.; Северюхин Д. Я., Лейкинд О. Л. Художники русской эмиграции (1917—1941). Биографический словарь. — Санкт-Петербург, 1994. — С. 232.

Link : https://youtu.be/LUuGfqIewBs

MEZZADRIA.133247.jpg
Le lendemain samedi 28 mai, visite guidée du musée du métayage (Museo della mezzadria, Santa Maria delle Grazie, Senigallia), évocation des dures conditions de vie des paysans métayers dans la région des Marches dans les états pontificaux, milieu d’où est issu Mario Giacomelli, exposition de ses photographies réalisées sur cet univers à la demande du professeur Sergio Anselmi
9-10. Hommage d’Enzo Carli sur la tombe de Mario Giacomelli
Mario Giacomelli
Intervention d’Enzo Carli sur la tombe de Mario Giacomelli. Le père de Mario était maçon, mais le rappel incessant de la terre …

Links

video 1 : https://youtu.be/myUASEI1YO0

video 2 : https://youtu.be/HgrR9-CJrn0

TEMPORALE.133352.jpg
11. Telegiornale / Journal télévisé de Senigallia Notizie
Mappa-Santa-Maria-delle-Grazie.133416.png
Telegiornale del 1° giugno : https://youtu.be/RnM9K0C_gZk

Presentateur Massimo Mariselli

Cameraman : Alberto per Senigallia Notizie

Add a title

LogoSPcentrepoursite-bretelles.161733.jpg

ATELIER 41

via Fratelli Bandiera 41

60019 Senigallia (AN)

www.atelier41.org

  • PROCHAINE BIENNALE DI SENIGALLIA
  • INAUGURATION 18-21 MAI 2023
Modifier mon abonnement | Se désinscrire

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s